Archives du mot-clé abruzze

Au pays des hommes, des ours et des loups

‌   Pour la cinquième année je pars assister au brame du cerf élaphe dans les Abruzzes. Quelques espoirs de photos de mammifères prédateurs tourbillonnent aussi dans ma tête. Bien que la cohabitation ne soit pas parfaite entre homme et prédateurs en Italie, l’ambiance et le respect de la faune sauvage sont bien meilleurs qu’en France, ce qui détermine le choix de ces voyages.

   Apres une journée de voyage, me voilà sur place et déjà dans l’ ambiance. Mes contacts me distillent quelques infos sur les dernières observations. Il me tarde demain matin et le départ aux aurores. Ce rythme des levers très matinaux, longues marches dans le halo de la frontale et affûts plein d’espoir va bercer les deux semaines de mon séjour.

​   Un de ces matins, je choisis  un secteur que j ‘apprécie fortement.  Apres une ascension enveloppée du brame et juste guidé par la faible lueur de ma discrète lampe, je quitte la forêt. Les premiers rayons que darde l’astre suprême effleurent au loin la Mer Caspienne.
   Dans une clarté encore improbable, je me dirige à pas de loup vers une prairie qui émerge de l’obscurité. Mon regard est aussitôt accroché par une forme qui ondule dans l’herbe pâlie par les chaleurs de l’été. Des doutes: cervidé? loup? Je sors rapidement mes jumelles et là, stupéfaction,  une ourse suitée par 2 oursons descend le versant opposé du vallon. Elle ne m’a pas encore senti. Je reste très calme ! Après quelques minutes ma présence est perçue. Elle s’arrête, évalue le danger et repart en infléchissant sa trajectoire. Un retour en forêt la cache bientôt à mon regard.
Je viens de vivre un grand moment tant attendu: respect et humilité face à cet animal si puissant et fragile à la fois.


   Ce séjour a encore été l ‘occasion de faire de belles rencontres humaines et animales. Merci à Sophie ,Thierry, Eric , Jean louis et Ghislaine dit Gigi et Robert pour tous ces moments partagés.
   
   Peut être à cet hiver!!070

 

Retour d’Italie

 Chaque année, au mois de Septembre, le goût de l’aventure me pousse dans le Parc des Abruzzes. C’est une région magique pour tout naturaliste. Les habitants, privilégiés, vivent dans une certaine harmonie, sans conflits, au plus proche de l’ours marsicain, non loin des loups et pourtant dans une région de tradition pastorale. Les montagnes de ces contrées sauvages sont aussi propices à de belles rencontres humaines…Sophie, Eric, Fabien, Vincent et les autres en plus des observations naturalistes rares. Et comme on dit aussi dans ces contrées transalpines…..tout peut arriver!
J’espère que les quelques photos sélectionnées sauront traduire les émotions que j’ai pu ressentir.
Et n’hésitez pas à laisser vos commentaires.
 
005 (2)