Au pays du plus gros oiseau volant.

La grande outarde ou outarde barbue est le plus gros oiseau volant d’Europe avec des mâles qui peuvent peser jusqu’à 16 kg et une envergure  atteignant les 2,40 mètres. Les femelles ont des dimensions plus modestes.
Cette espèce a disparu de France depuis la fin du 19 ième siècle  sous la pression des armes à feu plus efficaces et aussi des modifications de leurs milieux de vie. Les mutations paysagères récentes avec le reboisement de plaines favorables à leur développement, l’agriculture intensive, la densification des réseaux de communication et les câbles aériens sont autant de menaces qui conduisent au déclin de l’espèce.

L’Espagne est le pays européen hébergeant la plus grande population. Avec Maurice nous décidons de faire un raid au Sud de l’Aragon au Nord-Est de la Castilla-La Mancha où nous avons localisé une petite population, la plus proche de chez nous. Notre point de chute sera l’auberge d’Allucant dans le village de Gallocanta (Aragon) bien connu pour ses milliers de grues cendrées qui font là leur hivernage.

A notre arrivée la météo n’est pas très clémente : froid, vent, orage de pluie et de neige mêlées. Les prévisions sont médiocres pour les deux jours d’affût prévus.
Croisons les doigts !

Nous sommes accueillis par Javier qui sera notre guide pour le séjour.

Un excellent repas tout en délicatesse et saveurs nous réconforte des 6 heures de route effectuées dans l’après-midi.

La nuit de réparation sera courte. Levés à 5 heures, un café et c’est parti pour les 35 km qui nous font passer en Castilla-La Mancha vers un petit village perdu sur un haut plateau au milieu des champs de céréales et de quelques steppes relictuelles.

Un affût des plus rustiques nous attend au milieu de nulle part, niché contre quelques tas de cailloux de dépierrage, sur une pelouse surpâturée par les moutons, parsemée d’asphodèles commençant à percer un sol épuisé. Quand le jour se lève nous découvrons les lieux : un vallon peu profond accueille un maigre filet d’eau, des bergeries en ruines nous encadrent au loin.

Javier nous a prévenus, il y a quelques oiseaux qui arrivent vers neuf heures. Ils seront ponctuels. Trois mâles, une femelle s’approchent à grandes enjambées. Ils passeront à environ une quarantaine de mètres. Quelques clichés mais rien de probant. Seul le plaisir d’avoir enfin vu de nos yeux ces oiseaux magnifiques devenus si rares. Les condition météo se sont rapidement dégradées, de fortes rafales de vent accompagnées de violentes averses font disparaître les oiseaux. Plus rien en vue de la journée. Le froid est mordant et l’attente interminable et inutile, mais il faut rester dans l’affût jusqu’à la nuit tombée. C’est la condition pour pouvoir venir photographier ces oiseaux dans cette zone sous surveillance.
Retour tardif à Allucant où un deuxième délicieux repas nous console un peu de cette journée en demi-teinte.

 

Même programme pour le lendemain. La météo annoncée ne nous laisse qu’un créneau sans pluie jusqu’à midi. Installés chacun dans un affût à 6 heures, horaire impératif pour éviter tout dérangement, ce sont 15 heures d’attente très inconfortable qui vont finalement avoir lieu avec une météo qui déjouera les prévisions.

Dès l’aube les premiers oiseaux seront visibles par leur parades empanachées. Et jusqu’au coucher du soleil un groupe important ne cessera de tourner plus ou moins loin des affûts. Le grand inconfort des positions dans lesquelles nous avons dû patienter sera adouci par les spectacles magnifiques que nous donneront les mâles excités par l’arrivée du printemps. Chacun rivalise en exhibant ses plus  beaux atours.

 

C’est une lumière magique qui viendra caresser le groupe d’oiseaux qui a choisi un chaume à proximité de nos « hide »  pour passer la nuit. Une merveilleuse journée inespérée vient de s’achever.

Un grand merci à Javier et son équipe d’Allucant pour l ‘accueil, les plats délicieux et le grand dévouement dont ils nous ont fait bénéficier.

141

Une réflexion au sujet de « Au pays du plus gros oiseau volant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>